Écouter quelqu'un, c'est lui permettre d'entendre ce qu'il dit ”

Illustration

Le déroulement d'une séance

En tant que thérapeutes, nous sommes là pour accueillir et accompagner chaque patient volontaire, là où nous-même, nous sommes déjà rendus. Un voyage qui nous a amenés à explorer notre être intérieur, notre présent, notre passé, notre partie inconsciente de notre cerveau que l’on pourrait comparer à un iceberg. Cette partie cachée, enfouie, qui nous amène à descendre dans des profondeurs insoupçonnées, souvent obscures, où comme la vase qui s’est déposée au fond d’une mare, lorsqu’on s’y aventure, l’eau se trouble et remonte à la surface, mais après avoir gratté cette partie sombre et épaisse, elle devient claire, limpide, transformée, libérée, lumineuse. Pour vous aussi, la lumière est au bout, si vous osez prendre le risque d’y aller.
 
Léo Buscaglia disait : "il faut prendre des risques, car le plus grand risque de la vie est de ne rien oser". La personne qui ne risque rien n’est rien et meurt lentement. Elle est esclave de ses certitudes. Elle a perdu sa liberté. 
 
Et si vous pensiez avoir le temps, comme l’a dit Henri Mondor : "Attention, Immortel, on ne l’est que pour la vie".
 
Ce serait dommage de continuer à vous la gâcher. Alors, osez venir faire ce voyage formidable qui vous fera apprendre, grandir, ressentir, aimer et vivre.

Durée d'une séance : 1 heure.
Tarifs : 60 €
Il s'agit de thérapies brèves : 1 à 2 séances pour régler un conflit peuvent suffire en général

La thérapie que vous viendrez pratiquer ne se résume pas à des prises de conscience. Elle est là pour permettre aux patients de poser des actes nouveaux, car c’est par des actes que vous changerez votre vie.
Quand vous déciderez de changer et d’aller mieux, votre âme agira et la réalité dépassera toujours la fiction.
Tant que vous serez dans la position de victime (je n’ai pas de chance dans la vie ! C’est la faute à untel ! C’est comme ça, on ne peut rien y faire ! etc.) vous ferez du surplace, votre vie ne changera pas.

 

Cette façon d’aborder la maladie ne vient en rien se substituer à la médecine traditionnelle, elle n'est pas là pour donner un diagnostic ou un traitement,  mais elle est un atout supplémentaire formidable, non négligeable dans la guérison de chaque patient.